La salle de lecture des Archives de Rennes est ouverte sans rendez-vous, dans la limite des places disponibles. Cliquez ici pour retrouver nos jours et horaires d'ouverture.

Nos coups de coeur

100 Fi 1457 (jpg - 799 Ko)

Au gré des classements et des recherches, nous croisons régulièrement des documents qui nous marquent par leur singularité, leur valeur historique, esthétique ou leur pouvoir évocateur ... À vous de les découvrir !

Les décors de la Grand'Chambre du parlement

Après avoir partagé ses sessions entre Nantes et Rennes, le Parlement de Bretagne, créé en 1554, se fixe définitivement à Rennes en 1561 et prend provisoirement ses quartiers au couvent des Cordeliers. La construction de l'édifice débute, quant à elle, en septembre 1618. Le chantier démarre sous les ordres de Salomon de Brosse, architecte royal, appelé pour remplacer Germain Gaultier, l'architecte de la Ville dont les plans ne satisfont pas les "seigneurs du parlement". La construction du parlement de Bretagne va alors durer plus d'un demi-siècle ! En 1655, la cour et les parlementaires s'y installent mais la réalisation des décorations intérieures n'est pleinement achevée qu'en 1709.

Consulter

Contrôle du travail chez un maître gantier

Comme nombre de métiers, les maîtres blanconniers et gantiers sont organisés en confrérie (ou frairie), terme qui désigne au 15e siècle à la fois une association chargée d'animer la vie spirituelle et charitable, et une organisation professionnelle.

Consulter

Tanneries et mégisseries rennaises

À l'occasion de l'exposition "Cuir, une matière à fleur de peau" présentée actuellement à l'Écomusée de Rennes, voici quelques repères historiques sur cette importante industrie rennaise qui a complètement disparue. Pour en savoir plus, allez visiter cette magnifique exposition !

Consulter

Il y a 100 ans : les funérailles de Jean Janvier

Cette photographie a été prise lors des funérailles d'un maire qui a profondément marqué la ville de Rennes : Jean Janvier. Élu en 1908, on lui doit de nombreuses réalisations, notamment la réorganisation de l'administration municipale, le réaménagement de l'hôtel de ville, la politique de construction d'écoles (Quineleu, Liberté, etc.), et d'infrastructures diverses (Maison du peuple, piscine Saint-Georges, halles centrales, couverture de la Vilaine, etc.).

Consulter

Recto-verso : de Rennes à Nantes - Inhumer les victimes de guerre

Au lendemain de la Libération, la ville de Rennes organise, le 1er novembre 1944, une cérémonie en l'honneur des soldats morts pour la France et des victimes civiles de la guerre. C'est la première fois depuis le début de la guerre que cette cérémonie rend "un hommage solennel à la mémoire des fusillés de la Résistance" mais aussi aux victimes civiles, "après quatre années de dures épreuves".

Consulter

La maison Odorico

Qui ne connait pas la crêperie "Bretone" située 7 rue Joseph-Sauveur à Rennes ? Le parement de la façade de cette maison d'habitation en carreaux de céramique et en mosaïque attire le regard. Et pour cause, cette habitation a été réalisée par l'architecte Yves Le Moine en 1940 pour et par l’entrepreneur Isidore Odorico !

Consulter

Dans le rétro

haut de page