La salle de lecture est ouverte sans rendez-vous, dans la limite des places disponibles. Cliquez ici pour connaitre nos horaires d'ouverture.

Nos coups de coeur

100 Fi 1457 (jpg - 799 Ko)

Au gré des classements et des recherches, nous croisons régulièrement des documents qui nous marquent par leur singularité, leur valeur historique, esthétique ou leur pouvoir évocateur ... À vous de les découvrir !

Des uniformes qui parlent

Une photographie durant l'occupation allemande à Rennes : des soldats allemands au repos, qui profitent d'un après-midi ensoleillé dans le parc du Thabor. Cependant, un œil aiguisé sait trouver de nombreux indices qui documentent ce cliché et nous renseignent sur les fonctions militaires de ces soldats.

Consulter

Des prisonniers et des camps

Dès l'entrée des soldats allemands dans la ville de Rennes, le 18 juin 1940, la question de la répartition et du logement des prisonniers de guerre se pose. L'occupant, en lien avec les autorités locales, réquisitionne des bâtiments de grande capacité, notamment les anciens camps de réfugiés construits au début de la guerre, dès la fin de l'année 1939, et réalisés par les architectes Ernest Rual, Pierre Derrouch et Charles Rallé, ou encore le Parc des sports, situé route de Lorient.

Consulter

Recto-verso : de Rennes à Nantes - Pétition !

Certains documents d'archives évoquent la vie quotidienne et conservent la trace des hommes et des femmes qui nous ont précédés. Au milieu d'une majorité de documents administratifs et impersonnels, ces documents qui font émerger les voix ou les visages des habitants suscitent souvent une émotion toute particulière.

Consulter

Amour à mort !

La collection du Journal de Rennes, écho de la Bretagne, feuille religieuse, politique et littérairedu conservée aux Archives de Rennes a été récupérée chez un particulier, dans une maison bourgeoise de la place des Lices. Les numéros étaient entassés dans un grenier poussiéreux et les volumes, pesant près de 8 kilos chacun, ont dû être descendus par un vieil escalier en colimaçon.

Consulter

Recto-verso : de Rennes à Nantes - Première pierre

Ce document a été découvert lors du classement de la sous-série 3 K, intitulée Protocoles et distinctions honorifiques. Ce procès-verbal relate la pose de la première pierre du pont de Nemours, en présence du Duc de Nemours lui-même, le 20 août 1842.

Consulter

"Les Tombées de la nuit ", le retour !

Les rues de Rennes en fête, la musique, l'été. C'est ce que représente cette photographie colorée de Michel Ogier et c'est ce que vous allez pouvoir revivre ce mois-ci avec le retour du festival "Les Tombées de la nuit" !

Consulter

Dans le rétro

haut de page