[Covid 19] La salle de lecture des Archives de Rennes est ouverte les mardis, mercredis et jeudis, sur rendez-vous. En savoir plus.

Quoi de neuf ?

"Elle" s'occupe du logiciel

Le 08/03/2021 ActuMETIERS

Après le départ de notre "Monsieur numérique", Sébastien Fautrez, chargé de projets numériques, voici l'arrivée aux Archives de Rennes d'une nouvelle collègue, Cécile Leconte, qui reprend le flambeau.

C'est une arrivée qui tombe bien, en plein mois de la Journée internationale des droits des femmes ! De quoi prouver que le numérique n'est pas un domaine "genré"… bien au contraire !

Titulaire d'une licence "Métiers des bibliothèques et de la documentation" à Rennes 2, Cécile Leconte a travaillé dans le monde des bibliothèques durant une quinzaine d'années. De formation bibliothéconomique, elle a effectué quelques missions archivistiques de façon ponctuelle, comme des visites guidées, des ateliers pour les scolaires, du dépoussiérage de fonds, etc.

Aujourd'hui, Cécile souhaite retrouver Rennes, sa "ville de cœur", en s'investissant pleinement au sein des Archives de Rennes. Elle y est chargée de l'administration fonctionnelle du logiciel de gestion des archives (Ligéo) et du site internet. Concrètement, sa présence constitue un véritable soutien technique pour l'équipe pour l'intégration et la diffusion des données, le paramétrage des outils ou encore la réalisation de statistiques annuelles. Cécile aura également en charge différents groupes de travail, sur des sujets spécifiques comme la numérisation des documents.

Et ce n'est pas tout ! Au-delà de ces missions très techniques, Cécile participera également à la médiation numérique proposée aux publics !

L'enjeu ? Favoriser le partage et l'accessibilité des ressources des Archives de Rennes. Un véritable challenge au regard de l'importance du virage numérique que vivent les services d'archives, ce que Cécile résume très clairement : "Je suis très heureuse de travailler en transversalité, sur des projets ambitieux et attendus !"

Alors, dès que l'épanouissement est au rendez-vous, les femmes ne seraient-elles pas (comme les hommes) partout à leur place ?


Dans le rétro des archives

haut de page