[COVID-19] Les consultations en salle de lecture se font sur rendez-vous, le mardi et le jeudi, de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h.

Rennes dans la Deuxième Guerre mondiale

  • De la ''drôle de guerre '' à la ''guerre éclair''

Le 3 septembre 1939, suite à l'invasion de la Pologne par l'armée allemande, l'Angleterre puis la France déclarent la guerre à l'Allemagne. Les troupes mobilisées se regroupent alors près de la ligne Maginot à la frontière nord-est du pays. À Rennes, même si le conflit semble encore lointain, on se prépare. Alors que les usines d'armement tournent à plein régime, comme c'est le cas à l'Arsenal de Rennes, les premières mesures de rationnement sont prises et la défense passive prépare les habitants à d'éventuels bombardements...

Le 10 mai 1940, l'Allemagne engage le combat sur le front de l'ouest. Les armées alliées se retrouvent vite dépassées par la brutalité de l'assaut et par la supériorité technique des forces allemandes. C'est la débâcle. Le 22 juin, l'armistice entre la France et l'Allemagne est signé. Il entrera en vigueur le 25 juin, soit moins de deux mois après l'engagement armé entre les deux pays.

 

  • Rennes, ville occupée

Le 18 juin 1940, alors que depuis Londres le Général de Gaulle lance son appel à la résistance, les Rennais assistent à l'entrée des troupes allemandes dans la ville. En zone occupée du fait de sa position stratégique, Rennes voit s'installer l'administration allemande. Commence alors l'occupation.

Pendant quatre ans, les Rennais vont être confrontés aux difficultés de la guerre : accueil des réfugiés, rationnement, restrictions, bombardements... L'unité nationale se fissure et les divisions apparaissent au grand jour entre ceux qui emboîtent le pas du régime de Vichy dans la voie de la collaboration, et ceux qui s'engagent dans la résistance contre l'occupant.

 

  • Rennes, ville libérée

Le 6 juin 1944, les troupes alliées débarquent sur les plages de Normandie. Leur progression est rapide et, au début du mois d'août, l'armée américaine arrive à quelques kilomètres de Rennes. Après une bataille de trois jours, les Allemands en déroute quittent la ville. C'est sur des décombres mais dans la liesse populaire que la ville est libérée. Les nouvelles autorités issues de la résistance amorcent le difficile exercice de la reconstruction du pays et de la refondation d'une légitimité républicaine.

Les évènements et les duretés de la Deuxième Guerre marquent profondément et durablement la société française. Son souvenir perdure par une volonté collective de se rappeler, de commémorer et de transmettre.

Les archives constituent un matériau précieux et essentiel pour retracer les événements et toucher à la réalité de cette période exceptionnelle à tous points de vue. À travers une sélection de documents, nous vous proposons dans ce dossier d'analyser quatre grands thèmes : la vie quotidienne, les relations avec l'occupant (l'occupation, la répression et la résistance), la libération et l'après-guerre, et enfin la propagande.

Boîte à outils

Ouverture d'archives de la Seconde Guerre mondiale

L'arrêté du 24 décembre 2015 portant ouverture d'archives relatives à la Seconde Guerre mondiale, publié au Journal officiel le 27 décembre {Pdf}, permet désormais la libre consultation, avant l'expiration des délais prévus à l'article L. 213-2 du code du patrimoine, d'un important corpus d'archives.

L'ouest en mémoire

Les Grandes grandes vacances

A l'été 1939, Ernest et Colette, deux petits Parisiens, sont envoyés chez des grands-parents quasi inconnus à Grangeville, un village de la campagne normande. Leur séjour, qui devait durer quelques semaines, va en fait s'étendre jusqu'à 1944.

haut de page