Une panne d'ascenseur limite l'accès aux documents pour une durée indéterminée. Pour tout renseignement, contactez nous ! Merci de votre compréhension.

Quoi de neuf ?

Les archives modernes de la police passées au crible

Le 15/07/2022 ActuMETIERS

La série I est la série moderne sur la police (1790-1953). Elle représente 128 articles et 16,42 ml. L'état de conservation matériel de cette série est globalement moyen, du fait du conditionnement de départ, qui ne protège pas assez les documents, et de la consultation assez fréquente de cette série par les lecteurs. C'est pourquoi le pôle gestion des archives spécifiques – conservation (GASC) des Archives de Rennes a entrepris le reconditionnement de cette série, à raison de plusieurs matinées de travail en commun.

Cette action de conservation préventive est conçue comme une opération de préservation avant le retraitement complet de la série I : le but est de stabiliser l'état matériel en agissant uniquement sur le conditionnement. Lorsque la série I sera retraitée, des mesures de restauration pourront être envisagées, par action directe sur les documents, cette fois.

La dégradation des documents dans les liasses se fait principalement par effritement consécutif à des frottements. Pour limiter les possibilités de frottements, les documents sont disposés "droits" (alignés sur le côté gauche), et la liasse est rigidifiée par une chemise d'un fort grammage.

Concrètement, la chemise de protection de la liasse est ajustée à la hauteur de la boîte. Les chemises et sous-chemises abimées et de couleurs sont remplacées. Les attaches métalliques sont enlevées et remplacées par des trombones en plastique. Les documents sales sont dépoussiérés avec un chiffon ou une gomme (pour les documents les plus empoussiérés). Enfin, les liens usés qui ferment la liasse sont remplacés.

Ce chantier est aussi l'occasion pour les membres du pôle GASC de travailler ensemble lors d'un chantier commun.

Au début de l'été, quatre séances de travail ont été organisées. Résultat : une quarantaine de boîtes a été reconditionnée. Les collaborateurs qui n'ont pas terminé une boîte à la fin de la séance peuvent y travailler entre les séances s'ils le souhaitent.

Cette méthodologie de reconditionnement sera considérée comme efficace si, au bout d'un an, on observe moins de miettes dans les boîtes qui auront été à nouveau consultées après leur reconditionnement : celui-ci aura permis de limiter l'effritement des documents. Si cette expérimentation est estimée concluante, elle pourra être reproduite pour d'autres séries.


Dans le rétro des archives

haut de page