Une panne d'ascenseur limite l'accès aux documents pour une durée indéterminée. Pour tout renseignement, contactez nous ! La salle de lecture sera exceptionnellement fermée ce jeudi 27/06/2024 matin, réouverture à 14h. Merci de votre compréhension.

Quoi de neuf ?

Classement du fonds Pellerin (60 Z)

Le 17/11/2023 ActuMETIERS

Photographie de l'Anascope [1960-1961], fonds Pellerin, 60 Z

Après deux ans et demi de travail, le fonds Pellerin est classé. Francis Pellerin est un sculpteur et peintre rennais (1915-1998). C'est le seul fonds complet d'artiste que conservent les Archives de Rennes (7,79 ml).

L'essentiel du fonds concerne la production artistique de Francis Pellerin, qui se répartit pour l'essentiel entre les œuvres monumentales et les œuvres d'atelier. Les œuvres monumentales relèvent d'une commande, le plus souvent publique, et ont vocation à s'inscrire dans une architecture.
Les années d'après-guerre profitent à la commande publique d'œuvres monumentales grâce à l'arrêté de 1951 sur le 1 % culturel, dans un contexte marqué par la reconstruction, l'embellie économique et l'augmentation démographique.
Francis Pellerin œuvre principalement à Rennes et en Bretagne. Cette production se présente sous forme de pièces administratives, correspondance, études (dessins, montages, esquisses peintes, etc.), dont l'intérêt principal est de témoigner du processus de création de l'artiste.


Les établissements d'enseignement sont le type de bâtiments pour lequel l'artiste œuvre le plus. Francis Pellerin réalise entre autres l' « Anascope » en 1966 à la faculté des sciences de Rennes (architecte : Louis Arretche, 60 Z 41). En-dehors du 1 % artistique, Francis Pellerin travaille à la décoration d'une trentaine d'édifices religieux, tels que, en 1957, l'église Saint-Yves à Rennes (architectes : Yves Perrin et Georges Martin, 60 Z 30). Il consacre également une partie de son activité à des commandes privées.
Ces dossiers sont particulièrement riches sur la collaboration de Francis Pellerin avec des architectes reconnus de la période de la reconstruction et des Trente Glorieuses (Louis Arretche, Henry Auffret, Yves Guillou, Georges Martin, Yves Perrin et d'autres), et sur les réalisations de ces architectes à Rennes puisque les dossiers contiennent de nombreux plans de bâtiments.

Les œuvres d'atelier, contrairement aux œuvres monumentales, ne sont pas affectées à un lieu et sont réalisées le plus souvent en-dehors d'une commande. Elles sont réparties en deux catégories, les sculptures et les peintures. Les dessins et esquisses montrent l'évolution artistique de Francis Pellerin.

Le fonds Pellerin témoigne aussi de l'itinéraire artistique du sculpteur et de ses œuvres, à commencer par le dossier du Premier Grand Prix de Rome, que lui valut la sculpture l'Amazone en 1944 (60 Z 171). Francis Pellerin participe à des groupes et des courants artistiques centrés sur l'abstraction géométrique dans les années 1950 et 1960, notamment le Groupe Mesure, pour lequel Marie Berhaut, directrice du musée des Beaux-arts de Rennes de 1949 à 1968, organise une exposition en 1961. Les expositions jalonnent la carrière de Francis Pellerin, en France et à l'étranger, des années 1950 aux années 1990. Une exposition est organisée au musée des Beaux-arts de Rennes en 2005 pour lui rendre hommage (60 Z 188).

Francis Pellerin était également un pédagogue. Il enseigne la sculpture, la mise au point et le modelage à l'école régionale des Beaux-arts (60 Z 196 à 204) jusqu'en 1978, et le modelage à l'école d'architecture (60 Z 205 à 2113), jusqu'en 1979. Outre sa pédagogie, les dossiers témoignent du fonctionnement de ces deux écoles et de la répercussion des événements de mai 1968 sur les programmes avec la réforme qui suivit (60 Z 209 et 210).

Accédez à l'inventaire du fonds Francis Pellerin.


Dans le rétro des archives

haut de page