A partir de lundi 1er juillet, la salle de lecture passe en horaires d'été. Une panne d'ascenseur limite l'accès à certians documents pour une durée indéterminée. Pour tout renseignement, contactez nous ! Merci de votre compréhension.

Une ville moderne (1900-1945)

II. L'affaire Dreyfus : Rennes en état de siège

10 image(s)

  • Rennes sous les projecteurs

Pendant la période procès en révision de Dreyfus, la ville de Rennes devient le centre d'attention d'une opinion publique qui s'enflamme et le point de convergence d'une presse nationale et internationale qui se passionne pour l'affaire. Le maire Auguste Lajat et l'administration municipale mettent tout en oeuvre pour garantir les meilleures conditions à la bonne tenue des audiences.

  • La Préfecture en soutien

Pour cette occasion exceptionnelle, le préfet décharge le maire de ses pouvoirs de police et prend la responsabilité des mesures nécessaires pour assurer l'ordre et la circulation dans la rue. De nombreux échanges témoignent de la collaboration des administrations municipales et préfectorales pendant cette période troublée, que ce soit en termes d'aménagement des espaces publics, de sécurité des populations ou d'accueil des journalistes étrangers.

  • Une ville sous tension

Malgré cette attention particulière, les tensions exacerbées et les bouleversements occasionnés par le procès Dreyfus provoquent des affrontements verbaux et physiques. Le mois de janvier 1898 est notamment marqué par de violentes manifestations entraînant des conspuassions publiques à l'encontre de certains professeurs de faculté "dreyfusards" et l'attentat contre l'un des avocats de Dreyfus par arme à feu.

 

 


haut de page