La salle de lecture des Archives de Rennes est ouverte sans rendez-vous, dans la limite des places disponibles. Cliquez ici pour retrouver nos jours et horaires d'ouverture.

Venez aux Jeudis des Archives

Jeudi des Archives, conférence de Michel Ogier, 2013 (jpg - 5793 Ko)

Des séances pratiques d’initiation, conférences ou visites du bâtiment sont proposées tout au long de l’année dans le cadre des Jeudis des Archives. Ces rendez-vous permettent de découvrir les documents d'archives commentés et contextualisés par un archiviste de l'équipe ou un invité (historien, artiste, architecte...). Demandez le programme !

Informations pratiques :

  • Pour les rendez-vous à jauges limitées (ateliers, visites), les inscriptions sont possibles à partir de cette page, deux semaines avant la date de l'événement.
  • Si vous êtes inscrits et que vous êtes dans l'impossibilité d'assister à un événement, merci de vous désinscrire afin de libérer votre place, en envoyant un message via le formulaire de contact.
  • Si vous souhaitez bénéficier d'un accueil de groupe, merci de nous adresser également une demande spécifique de médiation, via le formulaire de contact.

Merci de votre compréhension.

Jeudi 18 janvier 2024 à 18h - "Les soldats inconnus du Stade Rennais, 1914 - 1918 : une histoire à côté de la plaque"

 (jpg - 2245 Ko)

Conférence - François Prigent

Gratuit. Sans inscription.

   

En 2022 et 2023, une petite centaine d’élèves du lycée Chateaubriand de Rennes a mené l’enquête pour retracer les 30 notices biographiques des "membres du Stade Rennais tombés au champs d’honneur" entre 1914 et 1918. Cette inscription figure sur une plaque commémorative, véritable monument aux morts érigé en 1922 par le Stade Rennais Université Club (SRUC). Elle est encore visible aujourd’hui, aux abords du stade de la route de Lorient, près du fameux mur des Légendes.
Ce projet a débouché sur la publication d’un petit livre de 250 pages et la réalisation d'une dizaine de courts-métrages.

Les apprentis historiens et historiennes ont mobilisé plusieurs sources pour retrouver la trace de ces sportifs devenus soldats : la presse locale, sportive et politique (Ouest-Éclair, La Dépêche de Brest, L’Auto, etc.), les données récoltées par les instances militaires (fiches Mémoire des Hommes, fiches matricules), quelques fonds des Archives municipales et départementales, des sources généalogiques (retrouvant parfois des descendants et des archives privées) et numériques (Musée de Bretagne, Galerie des Légendes du SRFC, etc.).

Agrégé et docteur en histoire contemporaine, François Prigent est enseignant au lycée Chateaubriand et chargé de cours à l'Université Rennes 2. Président du groupe Ouest-Bretagne de la Société française d'histoire politique, il mène actuellement des recherches sur le thème : "Sport et politique en Bretagne au XXe siècle".

Jeudi 1er février 2024 à 18h - L'envers du décor

 (jpg - 517 Ko)

Visite du bâtiment

Gratuit, jauge limitée. Sur inscription (à partir du 18/01/2024).

Où, comment et pourquoi sont conservés les documents d’archives ?
Venez découvrir les coulisses du bâtiment des Archives de Rennes, les différentes facettes du métier d’archiviste et quelques pièces
remarquables.

Jeudi 15 février 2024 à 18h - Déchiffrer les écritures anciennes

 (jpg - 775 Ko)

Atelier de paléographie

 Gratuit, jauge limitée. Sur inscription (à partir du 1er/02/2024).


Venez vous initier ou vous entraîner à la lecture des écritures, à partir d’une sélection de documents du 16e au 20e siècle, conservés aux Archives de Rennes. Pour cette séance, le thème choisi est la mort, en lien avec l'exposition "Mourir, quelle histoire", présentée au Musée de Bretagne du 16 mars au 21 septembre 2024.

Jeudi 14 mars 2024 à 18h - "La violence féminine à Rennes au 18e siècle"

 (png - 404 Ko)

Conférence - Marie Christine Delamotte

Gratuit. Sans inscription.

     
La violence féminine, au 18e siècle, s’inscrit dans le contexte d’une société elle-même violente. Il semble alors légitime de régler un conflit par des injures et des coups. C’est donc essentiellement une violence du quotidien, trouvant ses causes dans la vie de tous les jours. La violence a ses codes, déborde dans l’espace public, et sévit aussi dans la sphère privée.

Parmi les sources judiciaires, les archives de la Police permettent de comprendre comment et pourquoi la violence s’exerce dans les milieux populaires. Les "petites gens" exposent alors leurs doléances au commissaire de police qui dresse un procès-verbal, interroge accusés et témoins, et prend une décision. Ces documents, auxquels vous pourrez accéder, ne laissent pas indifférents : ils racontent les histoires parfois amusantes, parfois émouvantes, parfois tragiques, de ces femmes oubliées de l’Histoire.

Marie Christine Delamotte, enseignante à la retraite, est docteure en histoire et l'autrice d’une thèse en histoire moderne, intitulée "La violence des femmes – Bretagne – 18e siècle », soutenue en décembre 2022 à l’Université de Rennes 2.

DEMANDEZ LE PROGRAMME !

Accessible avec le Pass Culture

Conférences en podcasts !

haut de page