La salle de lecture des Archives de Rennes est ouverte sans rendez-vous, dans la limite des places disponibles. Cliquez ici pour retrouver nos jours et horaires d'ouverture.

Rennes à travers les plans

II. Rennes dans le Deuxième Guerre mondiale : occupation, répression et résistance

13 image(s)

  • La France coupée en deux

Le 22 juin 1940, les représentants du IIIe Reich et le gouvernement français signent un armistice qui met fin aux hostilités entre la France et l'Allemagne. La France est alors divisée en deux zones. Le nord et l'ouest du pays sont occupés alors que le sud-est demeure une zone libre. Ce découpage peut s'expliquer par plusieurs facteurs : la volonté d'occuper Paris, l'exploitation des usines du nord et la maîtrise du littoral.

De par sa situation stratégique à proximité des côtes bretonnes, Rennes se retrouve en zone occupée.

 

  • L'occupation et les interdictions

Alors que l'Allemagne installe son administration militaire dans les provinces occupées, le régime de Vichy, nouveau gouvernement de la France, s'engage dans la voie de la collaboration d'état. À l'échelle des territoires comme la Bretagne et l'Ille-et-Vilaine, c'est la collaboration administrative qui se met en place par l'entremise des préfets nommés par le nouveau régime.

L'idéologie de l'occupant se transpose ainsi en zone occupée et avec elle, toutes les exactions xénophobes et antisémites.

Pour les Rennais commencent alors le temps des interdictions décidées par les occupants : couvre-feu, réquisition des armes et des moyens de communication… Il s'agit de mettre en place un contrôle systématique de la population et ainsi d'éviter les mouvements de rébellion ou constitution de groupes de résistants.

 

  • Une France divisée

À Rennes comme ailleurs, la majorité de la population exprime ponctuellement son hostilité mais choisit de faire profil bas.

D'autres s'engagent dans des voies plus extrêmes.

Les collaborateurs suivent le Maréchal Pétain et coopèrent avec l'occupant. Les résistants, quant à eux, répondent à l'appel lancé par le Général de Gaulle le 18 juin 1940, et s'engagent dans la lutte armée. Leurs réseaux s'organisent et leurs actions se multiplient à mesure que la traque et la répression de l'occupant, secondé par les collaborateurs, se fait plus féroce.

Ces choix et ces divisions violentes marquent alors profondément la société française jusqu'à la libération.


Pistes pédagogiques

Affiche, Proclamation du maire, inauguration de la gare, 1857, 9 Fi 760 (jpg - 6776 Ko)
Gravure, inauguration de la statue équestre de Louis XIV sur la place du Palais, 1722, 6 Fi 1 (jpg - 5340 Ko)
Photographie, vue aérienne de la future ZUP Sud dite du Blosne, 1965, 350 Fi 277 (jpg - 4593 Ko)
Gravure, vue cavalière de Rennes, 1680, 6 Fi 13 (jpg - 4085 Ko)
Carte postale, caserne de Guines, 1904-1914, 100 Fi 1110 (jpg - 1965 Ko)
  • FRISE CHRONOLOGIQUE

Après avoir positionné les différents plans sur une frise chronologique, essayez d'y replacer ces différents visuels. N'hésitez pas à compléter cette sélection d'images en explorant nos fonds d'archives en ligne.

Extension de la ville de Rennes, exemple d'exercice de cartographie, Archives de Rennes (jpg - 1704 Ko)
  • CARTOGRAPHIE

À partir d'un fond de carte contemporain, retracer les limites de la ville de Rennes aux étapes charnières de son évolution pour observer son expansion

Pour aller plus loin

  • Retrouvez l'ensemble des plans de la ville de Rennes dans la série 1Fi
  • Retour sur la conférence ''L'histoire de Rennes, de cartes en plans'', animée par Gauthier Aubert et Emmanuel Grelois, aux Champs Libres, à l'occasion des Rencontres de l'Histoire en 2019.

haut de page