Archives de Rennes

La croix de la Mission

La croix

Archives de Rennes, 100 Fi 16. Rennes, place de la Croix-de-la-Mission. Vue de la place de la Croix de la Mission avec les rails du tramway au premier plan, la croix de la Mission au second plan et les tours de la cathédrale à l'arrière plan.
Rennes, place de la croix de la Mission, XXe siècle. Archives de Rennes, 100 Fi 16.

Cette croix, érigée sur la place qui se situe à l’angle des rues Nantaise et de la Monnaie, sur un terrain faisant probablement partie des anciens murs de la ville, est une œuvre très révélatrice de la sensibilité des premières années de la Restauration. Elle fut élevée le 14 février 1817 sur les plans de l’architecte de la Ville Joseph-Marie Gohier.

Orientée ouest/sud-ouest, elle est composée d’un soubassement en granit. Sur ce dernier sont disposés trois socles en granit :
- le socle central porte une croix dressée sur un globe. Des boules qui ont pris la place des fleurs de lys, sont fixées aux extrémités des trois bras de la croix.
- sur les deux socles latéraux, deux statues figurent la Vierge et Saint Jean, éléments ajoutés après 1817.

Le contexte

L’érection de cette croix de la Mission, au bord de la Vilaine, le 14 février 1817 par M. de Monthuchon, s’inscrit dans le contexte de la Mission de Rennes dont le but était le dérangement des habitudes et la conversion au catholicisme. Des missionnaires de France ont donc séjourné six semaines au début de l’année 1817 dans la ville afin de multiplier les prières et les sacrements. Tout ceci s’est organisé hors de la compétence de l’évêque.
L'installation de la croix constitue le sommet de cette Mission de Rennes. Elle a donné lieu à une grande cérémonie dont le but, l’ordre et la marche avaient été fixés par le maire de Rennes, de La Marre, le 13 février.
Un énorme cortège défila donc depuis Saint-Melaine : le clergé, les séminaristes, les religieuses, les magistrats, les autorités et une grande partie de la population de Rennes et des paroisses environnantes.
A midi et demi, la cathédrale Saint-Pierre rassemblait toutes les autorités judiciaires, civiles et militaires de Rennes. Le cortège poursuivit par la suite sa marche en direction de la future place de la Mission. La croix était portée à tour de rôle par des groupes de 80 hommes. Après l'inauguration de la croix, le cortège rejoignit la cathédrale. Ainsi se terminait cette grande cérémonie.

La croix de la Mission au fil des années

La croix de la Mission a subi des travaux de restauration et d’embellissement. Certaines sources affirment même que le monument n’avait pas été achevé en 1817.  En effet, une affiche d’adjudication du 24 mars au 9 avril 1825 annonçait des « travaux à faire pour terminer le monument de la croix de la Mission. » Giraud était alors l’architecte de la Ville de Rennes.
Par ailleurs, de nombreux projets et demandes furent proposés au conseil municipal.
En 1909 par exemple, les membres de la Société Rennaise de Libre Pensée « la Lumière » demandaient que la croix soit déplacée et transportée soit dans une propriété privée soit dans un autre endroit de la ville où elle ne gênerait en rien ni la vue ni la circulation. Ils appuyèrent leur demande en affirmant que les emblèmes religieux n’avaient plus leur raison d’être sur les places publiques d’une ville républicaine.
De plus, ils proposaient un autre nom pour la place de la Mission, celui de l’aviateur français Blériot estimant que le nom de l’époque « n’est plus en harmonie avec les tendances de notre société de progrès».
Aujourd’hui, ce calvaire a été mis en évidence à la suite de travaux de valorisation de vestiges historiques.

 

Rennes, square de la croix de la Mission, place du Calvaire. Archives de Rennes, 5 Fi 111.

Rennes, place de la croix de la Mission, XXe siècle. Archives de Rennes, 100 Fi 16.

Rennes, place de la croix de la Mission. Archives de Rennes, 100 Fi 78.

Rennes, place de la croix de la Mission. Archives de Rennes, 100 Fi 80.

Rennes, voies et places ; Place du Maréchal-Foch, pont de la Mission. Archives de Rennes, 350 Fi 93.

Rennes, Croix de la Mission, XXe siècle, don de Michel Ogier. Archives de Rennes, 301 Fi 1083_2

Rennes, Croix de la Mission, XXe siècle, don de Michel Ogier. Archives de Rennes, 301 Fi 1083_4

                                              

Télécharger cette page, sous forme de dossier historique, au format PDF.