Archives de Rennes

Gantier

Le gantier, ouvrier-marchand qui confectionne et qui vend des gants, est une profession dont les premiers statuts remontent à 1190, sous le règne de Philippe Auguste.
Jusqu'au XVIIIe siècle, on parle de "gantier-parfumeur", puisqu'en plus de fabriquer des gants, le gantier les parfume afin notamment de masquer l'odeur très forte du cuir. Il utilise des parfums à base de musc, ambre ou civette. 

Planches de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751, http://gallica.bnf.fr/

Nous trouvons un grand nombre de documents sur les gantiers dans les Archives de Rennes dès le milieu du XVIIIe siècle.

Prestation de serment pour la bonne gestion de la communauté des maîtres blanconniers et gantiers, par les Sieurs Mathurin Richer et Jean Baptiste Froger en qualité de prévôts, 1752. Archives de Rennes, FF 363.

Rôle de la capitation, Madame Daré est gantière dans la 9ème maison de la rue d'Orléans à Rennes, 1760. Archives de Rennes, CC 745.

Dans les ganteries, il y avait un grand assortiment pour choisir des gants, comme l'illustre l'article paru dans l'Ouest-Éclair en 1936 1.


"On faisait plus de gants d'étoffes, et avec une plus grande variété d'étoffes. Il y en avait de tissés en soie, en fleuret, en coton, en lin, en laine, en fil de chanvre, en poil de castor. Il y en avait en velours, en satin, en étamine, en drap, en simple toile. Ils étaient aussi plus ornés. On les brodait d'or, d'argent, de soie ; on les garnissait de rubans, de franges d'or, d'argent et de soie" 2.

1 L'Ouest-Éclair, consultable sur Gallica :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32830550k/date
2 Le magasin pittoresque, E. Charton, 1867 consultable sur Gallica :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32810629m/date

Petite annonce dans L'Ouest-Éclair, 1927.

Afin d'approfondir les recherches et de savoir où étaient présents les gantiers à Rennes sur la période XIXe-XXe siècle, il faut utiliser l'application commerce des Archives de Rennes disponible ici :
http://www.archives.rennes.fr/histoire-de-rennes/autour-du-commerce/
On y trouve des factures et publicités liées au commerce des gants :

Documents divers relatifs à la famille Bolelli. Facture des achats de Mme Marin-Jouhaut effectués dans la ganterie David, 1873. Archives de Rennes, 10 Z 39.

Publicité parue dans Rennes-Théâtre, programme des saisons, 1922. Archives de Rennes, 10 Z 22.

Ainsi, nous apprenons par exemple qu'un commerçant nommé Sadrin, tenait une ganterie en 1925, 5 rue Lafayette.
Publicité parue dans le programme des saisons du théâtre municipal, 1925. Archives de Rennes, 3 R 131.

On le retrouve effectivement avec sa famille, dans le recensement de population de 1926.

Recensement de population de 1926. Archives de Rennes, 1 F 109.

Sources :
- E. Littré, Dictionnaire de la langue française, 1882 : F0-69/1-5
- FF 363 : Titres de police (1752).
- CC 745 : Rôles de la capitation (1760)
- 1 F 109 : Recensements de population (1926)
- Application commerce développée par les Archives de Rennes
- Ouvrages et périodiques consultables sur Gallica
: L'Ouest-Éclair, Le magasin
pittoresque
, de E. Charton, 1886 et L'Encyclopédie des arts et métiers, Diderot et d'Alembert, 1751.