Archives de Rennes

Encaveur

Quel Rennais ne s’est pas demandé à quoi pouvaient bien servir ces pièces métalliques ou en bois encore visibles au-dessus de quelques portes de cafés ? Elles nous renvoient à une profession aujourd’hui disparue : les encaveurs.

On les remarque à peine, modestes vestiges d’un patrimoine rennais encore méconnu. Visibles sur quelques façades d’anciens cafés, ces pièces métalliques (cintrées en forme d’oméga) ou ces pièces en bois, plus rares (évidement dans le linteau ou pièce de bois rapportée sur celui-ci) ou encore ces dispositifs en pierre (évidement dans le linteau de pierre ou bien ornement sculpté) trahissent généralement la présence d’une trappe à deux battants située au sol, derrière la porte d’entrée du débit de boisson, ou bien sur un muret en plan incliné donnant sur la rue. Au-delà de leur intérêt patrimonial, ces trappes et niches d’encavement nous rappellent l’importance de la production – et de la consommation – du cidre dans le pays de Rennes, mais aussi l’activité des hommes chargés d’en assurer la livraison en ville : les encaveurs.

Télécharger le dossier historique "Les encaveurs" au format PDF (5,2 Mo).

Code couleur des épingles : rouge = pièces métalliques // orange = pièces en bois // bleu = dispositifs en pierre. Crédits : Clichés Archives de Rennes, K. Hamon, R. Godard et N. Fleurance. Clichés et don J. Alexandre, Archives de Rennes, 45 Num.

 

N'hésitez pas à contribuer à cet inventaire original en nous signalant les niches non répertoriées via notre formulaire de contact.

Voir l'article consacré au métier d'encaveur dans le magazine Les Rennais n°14 de septembre-octobre 2013.