Archives de Rennes

Les archives privées ont de la valeur !

Télécharger le guide (PDF - 0,9 Mo) édité par les Archives de Rennes, dans la collection Les petits guides des Archives.

Vos archives nous intéressent :
le prêt pour numérisation

Un particulier ou organisme peut prêter aux Archives de Rennes des documents originaux en relation avec l'histoire du territoire rennais. Ces documents sont ensuite numérisés en interne et rendus à leurs propriétaires. Les fichiers numériques sont ensuite référencés et communiqués selon les termes fixés contractuellement.
En savoir plus

Les Trans Musicales

Les Trans Musicales, ce sont une association, un festival annuel, une salle de spectacle, des actions culturelles, et aussi des archives qui témoignent de toutes ces activités.

Historique des Trans Musicales

À la fin des années 1970, deux étudiants, Béatrice Macé, Jean-Louis Brossard, et leur ami disquaire, Hervé Bordier, souhaitent offrir aux groupes rennais de l'époque un véritable espace d'expression, qui n'existait pas vraiment jusque-là. C'est dans cet esprit qu'ils créent Terrapin, association rennaise d'organisation de concerts. En 1979, Terrapin organise les premières Rencontres Trans Musicales de Rennes qui se déroulent dans plusieurs lieux : la faculté des lettres, la Maison des Jeunes et de la Culture du Grand Cordel, La Paillette, L’Espace, etc. Très vite s'y produisent des artistes tels que Higelin, Téléphone, Alan Stivell, Gong, Can, Magma ou Nico.

À partir de 1982, la municipalité inscrit son soutien au rock dans son programme municipal de développement culturel. En 1985, le soutien financier se concrétisant, le projet culturel opère une mue : Terrapin cède la place à l'association Trans Musicales (ATM) et bientôt le festival investit la salle Omnisports et prend ainsi une autre dimension. Le choix de la localisation du Parc des expositions en 2004 marque encore une nouvelle étape.

Si le festival des Rencontres des Trans Musicales reste le moment phare de sa programmation, l'association décide en 1990 d'élargir sa programmation annuelle à d'autres concerts que ceux du festival. Elle propose de reprendre la gestion de la salle de l'Ubu et d'y diffuser une programmation qui reste attachée à la philosophie du festival.

En complément de la programmation, l'ATM développe l'accompagnement artistique pour permettre aux artistes de progresser dans leur maîtrise artistique, d’ouvrir de nouvelles directions de travail, d’expérimenter leurs idées ou d’affermir leur démarche de création. Dans ce cadre, l’Ubu constitue un lieu du travail quotidien en parallèle des concerts. La « Tournée des Trans » constitue une occasion privilégiée pour les artistes de se produire lors d'au moins trois concerts par groupe en collaboration avec des salles partenaires du Grand Ouest.  

Au fil des ans, et notamment avec l’approbation de ses propositions par la Ville de Rennes et le ministère de la Culture et de la Communication, l’ATM est devenue une structure culturelle autour d’une unité de production musicale, présentant un projet artistique et culturel.

Les archives, témoin de l'histoire des Trans Musicales


Les archives relatives à l'ATM se trouvent à la fois dans les fonds publics (versements des services de la Ville) et dans le fonds privé des Trans. En effet, la Ville de Rennes soutenant l'ATM depuis plus de 30 ans, les archives témoignent de ce lien, notamment dans les versements de la direction de l'information, la direction de la culture, etc.

Consulter l'état archives publiques.

Concernant plus particulièrement la direction de l'information, le festival des  Rencontres Trans Musicales a été largement couvert par l'objectif de Gérard Prudor, Dominique Levasseur et de Hedi El Boughammi, photographes de la direction information de la Ville de Rennes. Chaque mois de décembre, ces professionnels de l'image se sont glissés dans les salles de concert en immortalisant parmi tant d'autres, les prestations de Lenny Kravitz (1993), des Rita Mitsouko (1993) ainsi que de Tryo (1998).

Dans un fonds privé, celui de Michel Ogier (40 Z), photographe qui a également couvert le festival des Rencontres des Trans Musicales, se trouve une photographie d'un concert donné par Nirvana en 1991 et celle d'un concert de Björk en 1993.

Concert de Björk en 1993. Archives de Rennes, 301Fi745 (crédits photographiques Michel Ogier)

Concert de Lenny Kravitz en 1993. Archives de Rennes, 305Fi171 (crédits photo. de Gérard Prudor)

Concert de Nirvana en 1991. Archives de Rennes, 301Fi744 (crédits photo. Michel Ogier)

Concert des Rita Mitsouko en 1993. Archives de Rennes, 301Fi2349 (crédits photo. Dominique Levasseur)

Concert de Tryo en 1998. Archives de Rennes, 301Fi1991 (crédits photo. Hedi El Boughammi)

Concernant le fonds de l'association, le projet de don s'est formé en juillet 2002. Martial Gabillard, élu chargé de mission et délégué aux cultures bretonnes puis Jack Maignan, directeur général culture éducation sports, contactent le service des Archives et leur donnent pour mission d'engager la démarche de transfert des archives de l'ATM aux Archives de la ville. Le don se concrétise en 2003 par le transfert des archives en juillet et par la signature de la convention de don en décembre.

Le fonds de l'association des Trans Musicales comporte certains documents de fonctionnement (concernant surtout le personnel et les finances), des archives nombreuses sur le festival (l'organisation des concerts et la promotion des artistes) et quelques éléments sur la programmation à l'Ubu.

Consulter l'inventaire 27Z.