Archives de Rennes

Noël sous l'occupation allemande

Lettre pastorale de l'archevêque de Rennes

Archives de Rennes, 10Z290

Clément Roque fut nommé archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo le 11 mai 1940. Il meurt à cette charge le 4 septembre 1964. Durant la Seconde Guerre mondiale, il se distingua par une résistance active et dissimulée (soustraction de séminaristes au service du travail obligatoire, protection assurée à des Juifs et des résistants) et par une résistance ouverte mais suffisamment habile pour, probablement, s'éviter des représailles trop vives.

La lettre pastorale (don Costard, 10Z290) qu'il rédige lors d'un Noël à Rennes entre 1940 et 1944, témoigne de ce deuxième type de résistance. Il signifie dans sa lettre, adressée aux paroissiens du diocèse, que la fête de Noël, normalement joyeuse, est marquée par la tristesse et la désolation à cause de l'occupant. Dans un style accusateur et vindicatif, il se serait certainement attiré les foudres des Allemands. Mais il choisit l'humour pour évoquer le sort terrible… Des personnages de la crèche. Là est l'astuce.

Mais si les victimes ne sont pas les citoyens de son diocèse, les responsables sont bien les Allemands, identifiables par les expressions de réquisitions, de DCA et de camps de concentration. Les Allemands ont-ils seulement souri ? L'histoire ne le dit pas.