Archives de Rennes

A la découverte de l'évolution urbaine de Rennes

Les archives de la voirie

Plan d'alignement du faubourg de Fougère et de la ruelle de la Palestine - Archives de Rennes - 3Fi193

Plan d'alignement du faubourg de Fougère et de la ruelle de la Palestine - Archives de Rennes - 3Fi193

Depuis 2017, la voirie est devenue un service mutualisé entre la ville de Rennes et Rennes Métropole. Il prend en charge la maintenance du réseau routier situé dans le domaine public (470 km), mais aussi les accès appartenant au domaine privé à caractère public, c’est-à-dire les voies ouvertes à la circulation publique. Il a également pour tâche d'entretenir les ponts, les quais, les berges…

Si l’étude des archives d’un service de voirie au fil des ans est un merveilleux tremplin pour  percevoir l’évolution urbaine d’une ville, la ville de Rennes est particulièrement chanceuse ! En effet, ses Archives possèdent des plans de voiries, conservés en 3 Fi, datant de 1826, de 1853 et de 1863.

A travers ces trois plans de voirie établis en ces périodes mouvementées de l'histoire, qu’ont été la fin de la Restauration et le Second Empire, nous assistons à l’émergence d’une nouvelle conception de l'aménagement des voies de circulation.

De nombreuses nouvelles voies sont créées. D'anciennes voies sont transformées pour devenir plus droites, plus larges, plus aérées. Ces plans révèlent que les rues concernées ont été principalement celles du centre-ville et autour de la gare.
Les motivations de la création de ces grandes rues ou "boulevards haussmanniens" ont été multiples et profondément liées aux transformations sociales et politiques de l’époque :
- militaire pour permettre un déplacement plus rapide des troupes, faciliter l'utilisation du canon et du fusil contre les émeutiers et éviter la mise en place des barricades comme sous les règnes de Charles X et de Louis-Philippe ;
- sociale pour améliorer l'hygiène dans les rues ;
- économique pour permettre une meilleure circulation des véhicules hippomobiles.

A cette période, apparait également une volonté de respecter un certain esthétisme.  Dans ces nouvelles rues, les habitations se trouvent alignées sur un même plan et certaines d'entre-elles sont plantées d'arbres pour constituer d’agréables promenades.

À Rennes, ces promenades avaient principalement été créées à côté des anciennes fortifications de la ville comme, par exemple, la promenade des murs de Kergus ou encore la promenade des murs Saint-Georges. Elles ont disparu pour permettre la création de grands boulevards. La seule promenade encore existante est connue, de nos jours, sous le nom mail François-Mitterrand. Créée en 1675 à l'initiative du duc de Chaulnes, gouverneur de Bretagne, elle fut de tout temps très prisée des Rennais et servit maintes fois à l'organisation de diverses manifestations.