Archives de Rennes

Télécharger les
documents étudiés au
cours de la saison
2017 - 2018 ainsi que
leur transcription


Télécharger les
documents étudiés au
cours de la saison
2016 - 2017 ainsi que
leur transcription

Fascicule paléo 2016-2017
Partie 1 sur 2
Partie 2 sur 2


Télécharger les
documents étudiés au
cours de la saison
2015 - 2016 ainsi que
leur transcription
(doc. PDF - 8,7 Mo).


Télécharger les
documents étudiés au
cours de la saison
2014 - 2015 ainsi que
leur transcription
(doc. PDF - 5,2 Mo).


Télécharger les
documents étudiés au
cours de la saison
2013 - 2014 ainsi que
leur transcription
(doc. PDF - 6,9 Mo).


Télécharger les
documents étudiés au
cours de la saison
2012 - 2013 ainsi que
leur transcription
(doc. PDF - 5,9 Mo).


Télécharger les
documents étudiés au
cours de la saison
2011 - 2012 ainsi que
leur transcription
(doc. PDF - 9,4 Mo).

Ateliers de paléographie

Prochaine séance : jeudi 13 décembre 2018 à 18 heures

Faire sa généalogie, des recherches historiques ou immobilières nécessite souvent de savoir déchiffrer des écritures anciennes. Et pour cela, pas de secret, il faut s'exercer ! Simples curieux ou lecteurs expérimentés, les Archives de Rennes vous proposent régulièrement des ateliers de paléographie pour vous initier ou vous entraîner à la lecture des documents, à partir d'une sélection issue des fonds de la Ville. Cette nouvelle séance s'appuiera sur des documents relatifs à la perception du temps et aux rythmes de la ville médiévale et moderne.

Les ateliers ont lieu dans nos locaux, 18 avenue Jules-Ferry à Rennes. Entrée gratuite, sur inscription par téléphone au 02.23.62.12.60 ou en remplissant le formulaire d'inscription en ligne.

Exercices des précédentes séances d'initiation :

En attendant la prochaine séance pratique d'initiation à la paléographie, vous avez la possibilité de vous exercer à partir des documents étudiés lors des précédentes sessions. Vous avez ainsi accès à une sélection de documents datant du XVe au XXe siècle et à leur transcription intégrale.

A vous de jouer !

Quelques documents étudiés depuis 2011

Rôle des arquebusiers de Rennes, 1532-1584. Archives de Rennes, CC 61. (saison 2011-2012)

Interrogatoire de police de la demoiselle Ferron, 1761. Archives de Rennes, FF 371. (saison 2011-2012)

Billet signé d'Anne de Bretagne, 1488. Archives de Rennes, AA3. (saison 2011-2012)

Lettre de Charles Oberthur à sa mère depuis le front, 1917. Archives de Rennes, 10 Z 33. (saison 2011-2012)

Lettre de la communauté de ville implorant la clémence du roi après les émeutes du Papier Timbré, 1675. Archives de Rennes, BB 463. (saison 2012-2013)

Réclamation du sieur Hervé pour le paiement des écussons réalisés à l’occasion du service de la mort du roi Louis XIII, 1643. Archives de Rennes, BB 42. (saison 2012-2013)

Police des halles et marchés, tapage entre commerçants, 1890. Archives de Rennes, I 44. (saison 2012-2013)

Quittance pour la construction des halles, 1485. Archives de Rennes, HH 186. (saison 2013-2014)

Extrait des registres du parlement,1628. Archives de Rennes, FF 170. (saison 2013-2014)

Délibération du conseil municipal, 1877. Archives de Rennes, 1 D 55. (saison 2013-2014)

Titre concernant la police, 1782. Archives de Rennes, FF 397. (saison 2014-2015)

Correspondance, 9 avril 1808. Archives de Rennes, K 120. (saison 2014-2015)

Lettre du roi Charles IX appelant les habitants de Nantes à déclarer les raisons de leur opposition à l'installation du Parlement à Rennes, 13 septembre 1561. Archives de Rennes, FF 248. (saison 2015-2016)

Réponse du Préfet au Maire de Rennes concernant la Chapellerie, 1806. Archives de Rennes, I 93. (saison 2015-2016)

Demande des maçons pour une autorisation d'obtenir une salle de réunion, 1881. Archives de Rennes, 7 F 54. (saison 2015-2016)


Lettre patente transférant l'université de Nantes à Rennes, 24 août 1591. Archives de Rennes, GG336

Dans le domaine des actes législatifs, les lettres patentes sont un acte par lequel le roi rend public et opposable à tous un droit, un état, un statut ou un privilège. Pour prendre effet, les lettres patentes doivent être enregistrées par un parlement.

Les lettres patentes transférant l'université de Nantes à Rennes n'ont pas été appliquées à cause des difficultés de l'époque. En effet, on est alors en pleine guerre de la Ligue (Nantes est ligueuse alors que Rennes est fidèle, hormis la journée des barricades du 14 mars 1589).

Transcription :

Henry, par la grâce de Dieu roy de France et de Navare, à nos amèz et féaulx conseillers tenans
n(ot)re court de parlement, senneschal de Rennes


ou son lieuten(ant) et à tous nos autres justiciers et officiers qu'il appartiendra, salut. Dès l'huict(iè)me
jour d'aoust mil cinq cens quatre vingtz neuf, nous avrions pour bonnes et


légitimes cau(s)es transféré l'université qu'estoit en n(ot)re ville de Nantes en celle de n(ot)re ville de
Rennes, et en expedie noz lettres cy attachées soubz le contreséel de n(ot)re


chancell(ier). La vérifica(ti)on, publica(ti)on et exécu(ti)on desquell(es) n'a encores esté faicte ny
poursuivye à raison que lesd(ites) l(ett)res n'auroient esté faict tenir à noz chers et bien


améz les manans et habitans de Rennes, comme il debvoit estre, tant pour raison du danger des
chemins que de l'injure et misère connue du temps. A ce que par


eulx et à leur dilligence lad(ite) vérifica(ti)on et exécu(ti)on desd(ittes) l(ett)res eust esté poursuivye,
ce que à p(rése)nt ilz désirent faire. Mais, à raison qu'elles sont surannées,


ilz doubtent qu'en feriez difficulté à ce les recevoir q'ils n'avoient sur ce noz lettres nécessaires,
humblement requérant icell(es). Nous, à ces cau(s)es,


vous mandons et enjoignons et à ch(ac)un de vous en droict soy comme il appartiendra procéder à la
vérifica(ti)on, publica(ti)on (et) exécu(ti)on desd(ittes) l(ett)es cy attachées commes


est. Et ce néan(moin)tz et sans avoir esgard qu'elles soient surannées. A quoy ne voullons qu'il soit
aucunem(en)t dif(f)eré. Avis en tant que besoign est


ou seroit et avons relevé et dispencé no(dits) manans et habitants de Rennes, car tel est n(ot)re
plaisir. Donné à Rennes le XXIIIIe j(ou)r d'aoust, l'an de grâce


mil cinq cens quat(re) vingt unze et de n(ot)re règne le trois(iè)me.


Par le roy à la rela(ti)on du Conseil


Courriolle